Pierre Fontenelle

Le 2 juin 2021, Pierre Fontenelle a reçu en prêt un violoncelle historique façonné par Nicolas François Vuillaume en 1860.

L’acquisition de cet instrument auprès d’un luthier français a été financée par la Fondation Roi Baudouin au travers du fond Léon Courtin-Marcelle Bouché. Strings For Talent en gère la mise à disposition.

Dans le cadre de son programme patrimoine et culture, la Fondation Roi Baudouin veille notamment à la sauvegarde d’instruments anciens réalisés dans nos contrées et à en assurer un usage utile en les mettant à disposition de jeunes talents belges.

Pierre Fontenelle, violoncelle-solo de l’Opéra Royal de Wallonie-Liège et Namurois de l’année 2020, a commencé le violoncelle en autodidacte dans sa ville natale de Seattle, aux Etats-Unis. Après des études de musique traditionnelle au Conservatoire de Luxembourg, il s’est installé en Belgique, étudiant à l’IMEP (Namur) où il a obtenu son Master avec les plus grandes distinctions en 2020. Il est ensuite nommé professeur adjoint de sa classe de violoncelle à partir de septembre 2020.

En octobre 2020, il reçoit le 2ème Prix « Van Hecke » au Concours International de Violoncelle BCS et remporte le Premier Prix et le Prix Feldbusch au Concours International de Violoncelle Edmond Baert (2019). En août 2019, il a le plaisir d’intégrer l’Opéra Royal de Wallonie-Liège en tant que violoncelle-solo, réalisant ainsi son rêve d’enfant de jouer dans un orchestre professionnel. Il a participé à diverses masterclasses avec des musiciens et pédagogues réputés tels que Frans Helmerson, Gary Hoffman, Jérôme Pernoo… Pieter Wispelwey. Il poursuit actuellement des études complémentaires avec Han Bin Yoon au Conservatoire de Mons, Arts.

Pierre Fontenelle s’est produit dans plusieurs salles et festivals prestigieux en Belgique et à l’étranger (Chapelle Reine Élisabeth, Philharmonie de Liège, Taipei National Concert Hall, Shanghaï Oriental Art Center, Festivals de Wallonie, le Royal Juillet Musical de Saint-Hubert…) et a été invité en tant que soliste par divers orchestres (Orchestre Philharmonique Royal de Liège, Chapelle Musicale de Tournai, Musique Militaire Grand-Ducale, Musique Royale des Guides…). En 2018, il a le plaisir d’être invité à participer au traditionnel concert de Noël de la famille royale belge au Palais Royal de Bruxelles, en partenariat avec l’Opéra de la Monnaie et la Chapelle Musicale Reine Elisabeth.

Engagé dans toutes les facettes du métier de musicien, classique ou non, Pierre compose et explore la musique populaire et contemporaine avec son Duo violoncelle-accordéon Kiasma (anciennement Duo Made in Belgium) avec l’accordéoniste Frin Wolter. Récompensé par le premier prix de musique de chambre au concours Accordé’Opale 2017 en France, Pierre se produit régulièrement dans cette formation à l’international. Ils ont récemment entrepris une tournée taïwanaise en juillet 2019.

Nicolas François Vuillaume est né à Mirecourt (Vosges) en 1802, le quatrième fils de Claude-François Vuillaume, lui-même facteur d’instrument et descendant d’une longue lignée de luthiers.

Son frère, Jean-Baptiste Vuillaume, s’est établi à Paris et est considéré comme un des facteurs d’instruments à cordes les plus importants de France, voire d’Europe.

Nicolas François s’établit à Bruxelles pour créer son propre atelier, hors de l’ombre de son frère, probablement autour de 1830.

Les deux frères continuent à collaborer et Nicolas François fabrique des instruments pour Paris, en plus de ceux portant son nom.

Ces derniers lui confèrent une place prééminente à Bruxelles. En 1836, il est nommé luthier du Conservatoire Royal de Bruxelles.

Il obtient une série de médailles dont celle de première classe à l’Exposition Universelle de Paris en 1855.

En 1873, il est nommé Chevalier de l’Ordre de Léopold.

On considère qu’il a produit 340 instruments portant sa signature (celui-ci porte le numéro 224).